Warning: Undefined array key "file" in /home/customer/www/unmetieramonimage.ca/public_html/wp-includes/media.php on line 1734

À propos

À l'origine

Le projet Un métier à mon image (UMAMI) a été créé par les services jeunesse du Y des femmes de Montréal pour favoriser la diversification des choix de carrière chez les jeunes des écoles secondaires.

Le projet visait à sensibiliser et outiller les conseillè·re·s d’orientation, les enseignant·e·s et les intervenant·e·s scolaires à propos de la diversification des choix de carrière des jeunes. Une formation et une trousse d’activités ont été créées et, en parallèle, plus de 1000 jeunes ont participé à des ateliers sur ce sujet.

À travers ce projet, nous voulions :

Peu à peu…

En échangeant avec des collègues des services d’employabilité du Y des femmes, nous en sommes arrivées au constat que la diversification des choix de carrière devait aussi être abordée avec les femmes participant aux différents programmes de retour en emploi que nous offrons.

Les enjeux de stéréotypes de genre, la découverte des champs d’intérêts et des aptitudes propres à chacune, l’exploration de métiers et carrières traditionnellement masculins et mieux rémunérés… toutes ces questions ne sont pas d’intérêt que pour les travailleuses de demain. Elles se posent aussi avec acuité auprès des femmes qui sont présentement sur le marché de l’emploi.

Des enjeux et des inégalités qui perdurent

La situation de l’emploi des femmes est malheureusement moins égalitaire qu’on souhaite le croire et la pandémie de la COVID-19 est venue exacerber ces inégalités qui perdurent. Peu importe l’angle sous lequel on le regarde (horaire, médian, hebdomadaire, moyen, annuel…), le revenu des femmes continue d’être systématique plus bas de près de 10 % par rapport à celui des hommes.

Les femmes constituent plus de 60 % de la main d’œuvre faiblement rémunérée ou à temps partiel.

À Montréal, plus de 45 % des femmes ayant un revenu d’emploi gagnent moins de 20 000 $ par année.

Les femmes sont majoritaires dans les secteurs des services et des soins, où elles constituent plus de 80 % de la main d’œuvre; ces secteurs d’emploi sont mal rémunérés en comparaison du secteur des STIM (sciences, technologies, ingénierie et mathématiques), secteurs majoritairement masculins. À titre d’exemple, à peine 15 % des ingénieur·e·s sont des femmes au Québec.

De même, au niveau des métiers et professions nécessitant des études secondaires professionnelles ou techniques, les femmes sont sous-représentées dans les corps de métiers mieux rémunérés comme les métiers de la construction ou des mines par exemple.

L’employabilité au Y des femmes

Depuis plus de 145 ans, le Y des femmes de Montréal a toujours été un organisme précurseur et novateur pour favoriser le développement de l’égalité des chances en emploi pour les femmes et les filles.

Ainsi, dès 1884, nous innovions avec un service de placement en emploi sécuritaire pour les femmes et des formations en phonographie, sténographie et dactylographie. Il faut dire qu’à l’époque, le fait de prendre des notes tout en écoutant était considéré comme trop exigeant pour les femmes.

La situation a évolué, certes, mais le fait est que des stéréotypes persistent et que les femmes demeurent sous-représentées dans de vastes secteurs d’emplois.

Le Y des femmes a donc choisi d’élargir la portée du projet UMAMI pour en faire un portail regorgeant d’outils et de ressources, allant de vidéos et articles, à des pistes de solutions concrètes en passant par des ateliers clé en main ou des outils d’autodiagnostic de situation.

Le contenu s’adresse tant aux femmes sur le marché de l’emploi, qu’à celles qui y feront une première incursion, tant aux employeurs cherchant à diversifier leur main d’œuvre ou qu’aux conseillers et conseillères en emploi pour construire un écosystème d’emploi plus égalitaire et plus inclusif. Des filtres et outils de recherche vous permettront d’avoir accès rapidement à l’information que vous rechercherez pour mieux répondre à vos besoins.

Bref, tout ce qu’il faut pour aider toutes les femmes et les filles1 à se bâtir un métier à leur image.

Bonne consultation!

1 Femme ou fille fait référence à toute personne s’identifiant comme telle.

À PROPOS DU Y DES FEMMES DE MONTRÉAL

Femme participant à un cours de mécanique industrielle
En 1992, le Y des femmes offrait un cours de mécanique industrielle.

Depuis 1875, le Y des femmes de Montréal est un organisme multiservice qui génère des changements positifs et durables pour la prévention des violences faites aux femmes et aux filles ainsi que pour favoriser l’égalité et l’inclusion sociales et de genre.

Pour ce faire, l’organisme est à l’écoute des besoins pour développer et offrir des programmes et services novateurs, pertinents et adaptés à l’évolution des enjeux sociaux. Ces programmes sont regroupés en quatre familles d’action : les services résidentiels, les services d’employabilité, les services jeunesse et les services à la collectivité.

Le Y des femmes de Montréal contribue ainsi à bâtir un avenir meilleur pour toutes les femmes, les filles et leurs familles dans la perspective d’une société égalitaire, inclusive et sans violences.

Transp_Points-mauves_Rayures-orange

Trouvez les ressources adaptées à vos besoins

Je suis...

Consultez nos ressources
par thématique